• Plénitude

Gemmothérapie : faire soi même son macêrat

L'annulation de la journée Natur'O du 19 mars dernier qui devait nous conduire à la cueillette et à la réalisation d'un macérât d'églantier m'amène ce soir à ces quelques lignes pour vous parler de gemmothérapie! Alors la gemmothérapie, qu'est ce que c'est ? La gemmothérapie, est une thérapeutique inventée par le dr Belge Pol Henry entre 1960 et 1980. "Potentiellement, dans chaque bourgeon il y a le potentiel de chaque arbre".


Elle a pour fondement des résultats, des témoignages, des observations plutôt que des analyses scientifiques qui mettent en avant que grâce au soutien de arbres on peut vivre mieux, sans souffrance. Rien de miraculeux cependant en gemmothérapie, c'est un traitement de fond, qui agit au niveau cellulaire, il faut patienter 21 jours avant les 1ers effets, soins préventifs avant tout. Alors on anticipe! Contrairement à la phytothérapie, la gemmothérapie utilise exclusivement le bourgeon, organe non abouti qui porte un message dynamique de régénération. De plus, le bourgeon cumule les vertus de tous les organes de l'arbre (sève, feuilles, fleurs, futurs fruits...) et donc en décuple les bienfaits. Le recours à la gemmo permet aussi de limiter les risques liés à la toxicité de certains végétaux. (ex : les baies du genévrier sont toxiques mais pas son bourgeon qui contient pourtant une part de baies). Holistique : l'individu dans sa globalité La gemmothérapie a une approche holistique de l'individu et de la maladie, elle est particulièrement efficace pour les maladies dite chroniques ou récurrentes et pour rétablir un terrain (constitution) faible. Elle dynamise la vitalité de l'individu et élève son niveau vibratoire (force vitale). Vous l'avez compris, la gemmo n'a que du bon! Compatible avec la plupart des traitements allopathiques (à vérifier au cas par cas avec un thérapeute), elle accompagne à merveille toutes médecines douces. Mystérieuse gemmothérapie qui agit sur le physique, l'émotionnel et la vitalité ... Et tous ses aspects n'ont pas encore été explorés! Faire soi même : "Faire soi même ses macérâts de bourgeons, c'est simple et gratifiant, accessible à tous, c'est renouer avec des gestes ancestraux et des savoirs du fond des temps".

Quand cueillir ? les cueillettes se font aux printemps pour la majorité des végétaux, lorsque les bourgeons s'ouvrent. Pour notre région, c'est la bonne période, il ne faut plus tarder. "Quand on cueille, on cueille rarement pour soi. la cueillette utilise et développe les qualités humaines de générosité, d'altruisme et de compassion". Alors bourgeons ou jeunes pousses? Certains bourgeons sont si petits (ex du bouleau) qu'il serait extrêmement long et fastidieux d'en remplir un pot. En réalité nous sommes à la recherche d'un bourgeon déjà éclos qui laisse apparaitre une ou deux feuilles (voir 3 allez !) encore vert tendre. Avec l'habitude, vous saurez quand c'est le bon moment. Quelle quantité ? Pas besoin de cueillir en grande quantité pour les besoins du quotidien. Un pot à confiture lambda permet de remplir 2 à 3 flacons de 50 ml ce qui garantit 2 à 3 cures de 3 mois environ. La cueillette doit se faire en conscience, on observe l'arbre ou l'arbuste, ce qu'il peut nous offrir et ce dont nous avons besoin, il faut lui laisser suffisamment de vie en lui pour qu'il s'épanouisse. De même, douceur du geste, remercier l'arbre, la Terre Mère, faire preuve de bienveillance en vers le lieu de cueillette sont autant de principes qui élèveront la qualité de vos macérâts. De quoi j'ai besoin? * de bocaux propres et de leur couvercle * d'un stylo et d'étiquette pour marquer mes cueillettes au fur et à mesure * d'un ciseau désinfecté et hop le tout dans un sac ou un panier et c'est parti! Ok!! C'est par où???? Dans la foret, en bord de cours d'eau, sur les sentiers, dans la nature quoi! à la recherche de bourgeons! Si la plupart des cueillettes sont de nature sauvages, sachez que votre jardin peut offrir parfois un beau panel à explorer (marronnier, tilleul, cassis, framboisier...) alors pourquoi s'en priver?

Présentation des principaux bourgeons: Si on doit avoir qu'un seul bourgeon chez soi c'est celui du cassis : Anti inflammatoire, draineur universel, anti allergique, cortisone like, stimulant du système immunitaire, régénérant, revitalisant énergétique, antioxydant, anti viral, antibactérien, ré équilibre l'acido basique. Convient à toute la famille aux bébés et aux enfants : c'est le bourgeon du nez qui coule et des petits maux de l'hiver. (bébé dés 1 an) Pour les allergies on commencera la cure 2 mois avant les crises (ex pour l'ambroisie d'aout = début juin) De plus le cassis est adaptogène c'est a dire qu'il décuple l'efficacité de tous les autres bourgeons. (Ex : problème de douleur à l'estomac = bourgeon du figuier en synergie avec le bourgeon de cassis) Sphère digestive : bourgeon de figuier (pas de prise avec un anti inflammatoire allopathique). bourgeon de noyer : rétablit la flore intestinale (accompagne merveilleusement une cure de probiotique) Romarin : Foie Systeme immunitaire : Eglantier : (rosier sauvage) agit également sur la sphère ORL, terrain carencé, arthrose, bourgeon de l'eczéma et des peaux atopiques. Pour la féminité : Jeune pousse de framboisier, des 1eres lunes à la ménopause, ce bourgeon accompagne la femme sur son chemin de vie. Régulateur hormonal a prendre à l'ovulation et jusqu'au dernier jour des règles chaque mois (à ne pas prendre si cancer hormonodépendant il y a ou il y a eu) estragon : règle douloureuse, Syndrome prémenstruel +++ (Poso idem framboisier) Détox: Bouleau, draineur et minceur. Sommeil et agitation mental: Tilleul. Retour de cueillette : Au retour de cueillette, si besoin je rince rapidement les bourgeons sous l'eau puis je les remet en pot. Je couvre à : * 1/3 d'eau (purifiée de préférence) * 1/3 d'alcool (j'utilise de l'alcool de fruit à 45, le degré peut être plus élevé, un armagnac ou une eau de vie peut aussi bien faire l'affaire) * 1/3 de miel, sirop d'agave, ou glycérine végétale. Je ferme le couvercle et Je dynamise (secoue) puis je laisse 3 semaines à minima dans le noir je dynamise régulièrement (2 fois par semaine) Au bout de mes 21 jours '( ça peut être bien plus longtemps) je peux filtrer en pressant pour bien extraire l'ensemble du bourgeon et je rempli un flacon teinté à goutte. Le macérât peut se garder ainsi plusieurs années. POSOLOGIE : la posologie standard est de 1 goutte par 10 kg de poids corporel. Les cures pour la plupart des bourgeons sont de 21 jours, stop thérapeutique de 1 semaine puis reprendre 21 jours. Cette posologie va pour la majorité des bourgeons et pour des problèmes latents. Si crise aigue il y a, les posologies et durées de traitement peuvent être modifiés et adaptés. Assurer vous les conseils d'un gemmotherapeuthe ou naturopathe formé à cette thérapeutique. Pour l'enfant : 2 à 3 gouttes par jours Pour les animaux : les posologie sont identiques. L'intention : tout comme la cueillette réalisée en conscience, donner ou recevoir la gemmothérapie doit être fait avec l'intention d'aller vers le mieux être. le problème de l'alcool: en consultation revient souvent la question de l'alcool notamment pour l'enfant et la femme enceinte. la teneur après macération est vraiment très faible surtout pour la quantité de prise mais si l'alcool pose vraiment souci, il reste la possibilité de chauffer doucement la soluté au bain marie, l'alcool s'évapore en partie avec la vapeur mais sachez que le macérât perd lui aussi de son efficacité. Cet article vous a donné envie? vous voulez en savoir plus? rendez vous dans les ateliers santé Plénitude naturopathie ! Belle cueillette! Bien à vous, naturellement Gaëlle

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now