top of page

Voyage initiatique sur les pas de Marie Madeleine (partie 2) cascade de Latay

La cascade de Latay (prononcer lataï en provençal)


Le démarrage fut chaotique.


Après 1h à tourner autour du pot ou disons du point de départ, j'y suis ! Il est un peu plus de 10h.


Je prends la marche la joie au ❤️

Je m'égare encore

Je reprends le bon chemin


Cela m'arrivera souvent le long de la journée mais à chaque fois je trouve une âme bienveillante qui me remettra sur le bon chemin. Cette balade fait échos à la vie.


Il y a le sentier balisé et facile

Il y a le sentier plus long et serpentueux

Je choisis le sentier long et serpentueux

Après tout je suis venue traverser l'inconfort de ma solitude...mes seuls compagnons sont les esprits de la forêt mais là encore que de merveilles !

La forêt du massif de la Ste Baume est magique. Le lieu est peuplé de créatures plus magnifiques les unes que les autres et je me perd dans leur contemplation. Ici un dragon !

Les rochers comme les arbres me parlent et me protègent. Ici je vois la sagesse de l'oie des neiges.

Je prends le temps de les observer et de les comprendre. Ce petit bonhomme chevelu m'est apparu que après coups ! Il est incroyable n'est ce pas?


Ici encore un dragon en plein vol ...

Je suis comme une enfant.



Parfois je doute du chemin

Mon mental se remet en action !


Et si tu te perds?


Mais j'invoque mes ancêtres et mes guides, je leur demande d'ouvrir le chemin et au bout de 3h intense de marche, je l'entends, son grondement sourd et sa fraîcheur sont une bénédiction.


La cascade de Latay. Sublime.


Prière pour l'eau

Chant au tambour pour Yemanja 🧜‍♀️

Rituel et auto soin (on n'est jamais mieux servi que par soi m'aime ❤️)

Il fait si frais, j'ai presque froid

Un doux moment de reliance à moi même, à la nature, à ma propre nature...

Puis il est l'heure de redescendre...


J'emprunte cette fois ci le chemin balisé toujours brûlant sous le soleil ardent.


Cela m'évoque (toute proportion gardée) mes pas dans le désert.

Un désert que je prends plaisir à observer

Ce désert qui permet de tout mettre à plat et de replanter uniquement ce qui est bon et juste pour moi


Un désert c'est comme une femme. Clarissa pinkola estes dit : "la vie dans le désert est restreinte mais brillante et en grande partie souterraine. Comme la vie de beaucoup de femmes"


Je suis heureuse et fière de m'être offert cette solitude. Cela aurait été encore impossible il y a quelques mois. Je mesure dans la gratitude ce qui est.


16h de retour au parking

Je n'ai jamais été si heureuse de revoir mon camion


Me nourrir est jouissif

Après un temps de repos, je me dirige vers le lieu de Pèlerinage tant attendue. Je dîne au pied du sanctuaire. J'ai si mal aux jambes mais je finis par m'endormir...

J'ai hâte d'être à demain.

20 vues0 commentaire

Komentarze


bottom of page